Thèmes

belle belval chez coeur ecotrail femmes fleurs histoire jeune 2010 méditation

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Associations (16)
· Au gré de mes balades (146)
· Botanique (50)
· Divers (5)
· Elections municipales à Febvin-Palfart (21)
· Ethnobotanique locale (9)
· Febvin-Palfart : mon village (66)
· Généalogie (15)
· Hébergement (1)
· Histoire locale (52)
· Humour (19)
· L'Agriculture à Febvin-Palfart (16)
· L'enseignement à Febvin-Palfart (23)
· Le Blason de Febvin-Palfart (3)
· Musique (3)
· Nature (2)
· Parcours Trail 7 VALLEES (62) (3)
· Parcours Trail ARTOIS (62) (13)
· Parcours Trail AUDOMAROIS (62) (13)
· Parcours Trail BOULONNAIS (62) (1)
· Parcours Trail Côte d'OPALE (62) (6)
· Parcours Trail DOUAISIS (59) (1)
· Parcours Trail FLANDRES (59-Belgique) (2)
· Parcours Trail PERNOIS (62) (2)
· Parcours Trail TERNOIS (62) (5)
· Peinture à l'huile (23)
· Photos des Parcours Trail (38)
· Randonnée à Febvin-Palfart (19)
· Randonnées en Nord-Pas-de-Calais (28)
· Spectacles (3)
· Sport (2095)
· SPORT : Compétitions (23)
· Vie religieuse à Febvin (34)

Rechercher
Derniers commentaires

salut nico, ce massif dunaire du mont saint-frieux vaut le détour. j'ai même comme l'impression qu'il devient
Par Phil, le 16.10.2014

le mont st frieux... toujours dans un coin de ma tête mais je n'ai jamais trouvé la bonne occasion pour m'y re
Par Anonyme, le 16.10.2014

salut vivien, merci pour ton passage par ici. tu as raison, elle est vraiment belle notre côte d'opale ! a t
Par Phil, le 15.10.2014

superbe cote d'opale ! apaisante, sauvage et si belle .. quelle chance avons nous de l'avoir près de nous !
Par Vivien, le 10.10.2014

merci nico, pour les nouveaux chemins sur calonne, je pense que tu dois les connaître, ceux le long de la cla
Par Phil, le 28.08.2014

Voir plus

Articles les plus lus

· Une boulangerie à Febvin-Palfart dans les années 1910 ???
· L'ail sauvage
· La féverole
· Décès et Eloge funèbre de l'Abbé Jules COUBRONNE
· Génépi : cueillette vertigineuse et périlleuse !

· Le Parc Marguerite Yourcenar au Mont-Noir
· Jacinthe des Bois
· Les ruches à cadres
· mode année 1970
· La moisson à l'ancienne en 1980
· crohem
· mariage 1930
· la veronique
· Prix COGNACQ-JAY décerné à une famille Febvinoise
· Les éoliennes : une pollution visuelle ???

Voir plus 

Statistiques

Date de création : 12.04.2008
Dernière mise à jour : 16.10.2014
2782articles


Le Bois des Dames

Publié le 22/11/2012 à 22:47 par chlinfernal

carte-bois-des-dames.jpg

 

 

 

 

Samedi 10 novembre, dans l’après-midi, j’étais de passage sur Bruay-en-Artois et en circulant sur Gosnay, en longeant le Bois de Dames, l’envie me prit d’aller y gambader, l’équipement de course à pied  n’étant jamais très loin, ce n’était pas un problème.

 

Je me garai au niveau de la Maison de la Forêt, côté Bruay-Labuissière.

Hop, vite fait en tenue de jogger. Et déjà un petit crachin se mit à tomber en même temps que le ciel devint noir, plombant d’un sacré coup la luminosité. Je ne tardai pas, et m’élançai sur les premiers sentiers à travers le Bois des Dames en commençant par une belle côte. Immédiatement, un panneau m’alerta du danger à sillonner le bois, une chasse était en cours et non une chasse à courre, quoique, ça pourrait le devenir ! Revêtu d’un coupe-vent vert fluo, j’étais bien visible.


Je connaissais que très peu ce bois, m’y étant rendu qu’à l’occasion de deux raids, celui du Bassin Minier et le Rando-Raid de Noël organisé par les Archers Punéens, et lors d’un entraînement Course d’orientation.

L’objectif du jour était simplement de courir au maximum une heure car je devais enchaîner avec un entraînement natation.


Très rapidement, je me retrouvai sur un chemin au pied d’un terril qui occupait le centre du Bois des Dames, un sentier où mes chaussures s’enfoncèrent profondément dans un mélange de boue et de feuilles mortes, l’endroit était très humide. Mes chaussures firent flic-floc. Malgré l’était du terrain, j’évitai de m’en écarter au profit du sous-bois car des gilets orange fluo étaient postées telles des sentinelles, l’heure n’était pas venue de jouer les trublions et de servir de gibier. Je parvins sur le terril que je m’amusai à monter, à descendre, escalader les marches aménagées avant de retrouver les sentes quadrillant le bois.

Je me retrouvai presque face à Emmaüs et je cherchai à m’éloigner des grosses traces, zigzaguant au cœur du bois, mais prenant aussi des risques, avalant quelques escarpements à la végétation broussailleuse, avec quelques ronces, me retenant dans ces quelques cuvettes, ces endroits profonds où l’obscurité était encore plus grande. Le danger était imminent. Je m’efforçai à faire le plus de bruit possible, n’hésitant pas à faire craquer des branches mortes. Puis je repérai l’orée du bois et j’essayai de la suivre ou tout au moins de rester toujours parallèle à cette limite et je retrouvai mon point de départ.

 

 

P1080232-1.jpg

 

 

 

 

Trop tôt pour m’arrêter. Je gravis une nouvelle fois la première côte.

Au fil de mon avancée sur des chemins de plus en plus creusés de trous et d’ornières  avec de loin en loin un véritable bourbier, où pourrissaient les feuilles mortes,  je me retrouvai à un carrefour, plusieurs directions possibles, Lapugnoy, Labeuvrière.

 

Je choisis la deuxième direction et me retrouvai à l’extrémité de la forêt, croisant un chasseur avec lequel je discutai quelques minutes, lui posant quelques questions sur ce bois.


La pluie s’intensifia, j’entendis alors l’incessant martèlement des gouttes sur les feuilles qui se détachaient pour venir mourir sur le sol déjà jonché d’un épais tapis jaune. Je parvins en limite du bois et fis demi-tour, prenant alors la direction de Lapugnoy.

 

Je descendis alors jusqu’à la limite de la forêt avant de remonter au cœur de ce poumon « vert », où je reconnus  quelques parties empruntées lors des précédentes compétitions. Je pris un réel plaisir à fouler le sol, écrasant au passage les nombreux glands et les bogues des châtaignes.

 

Puis, alors que le soir commençait à tomber, dans cette ambiance particulière entre chien et loup, je me pris à accélérer, déliant de longues foulées pour atteindre l’autre extrémité du Bois des Dames, côté Labuissière, avant de retrouver mon point de départ au bout de 10,50 km et de 53 min avec un dénivelé positif de 215m et avant une séance de natation de 2,5 km.


Je retournerai tantôt sur ce secteur, en prenant le temps de découvrir tout ce massif forestier, et en optimisant toutes les sentes et en valorisant les différents milieux traversés, bois, mares et terrils.

 



Commentaires (2)

nico-georges le 23/11/2012
Salut Phil,

Très bonne idée que d'aller gambader dans ce bois !

J'avais toujours dans l'idée de tracer un parcours sur le site et ses alentours (mais bon sans gps, avec des chemins "maison", il vaut mieux oublier ) : http://nico-georges.blogspot.fr/2012/03/le-bois-des-dames.html.

Il y a de super singles dans la partie Est du bois (difficile de savoir si l'on y est dans des parcelles privées ou non...). En revanche, à cette époque tout est gorgé d'eau !

Ce bois peut être combiné facilement avec Gosnay, le terril de Fouquereuil et les marais d'Annezin d'un côté ; et Lapugnoy et le bois de Roquelaure de l'autre.

Le trail des givrés en 02/2013 devrait d'ailleurs exploiter le secteur mais il semble que les chemins arpentés sur le bois des dames ne seront pas les plus techniques... Dommage.

En tout cas, il y a clairement de quoi bien s'amuser dans ce coin et avec très très peu de macadam !

A+


Phil le 23/11/2012
Salut Nico,
C'est en effet un chouette coin, mais bien trop humide en ce moment.
J'aimerais moi-aussi tracer qq chose de sympa sur ce secteur englobant, la bois de roquelaure, le Bois des Dames, les 2 voire 3 terrils sur le bois des Dames, la partie vers les Chartreuses en direction de Gosnay et de Fouquereuil. Ca pourrait être vraiment bien. J'ai demandé à Mickaël de m'emmener sur ces chemins mais... Alors Mickaël si tu me lis !!!!
En effet, le Trail des Givrés en février prochain empruntera globalement ces différents secteurs, mais je n'ai pas vu leur parcours.
Nico, dépêche-toi de te remettre , qu'on aille y faire un tour ! A plus et encore bon rétablissement.

http://chlinfernal.centerblog.net


Ecrire un commentaire


DERNIERS ARTICLES :
Des dunes de Merlimont-Stella au marais de Balançon
            Dimanche 27 juillet, encore un parcours au départ de Merlimont-Plage avec pour objectif d’atteindre le marais de Balançon via le massif dunaire de Merlimont-
Dunes et plage entre Merlimont et le Touquet
  Samedi 26 juillet, alors que, dans la matinée, le ciel était bien ennuagé, je décidai volontairement de rester sur le secteur de Merlimont et de m’entraîner sur un p
Saint-Cécile : le Mont et les Dunes de Saint-Frieux
          Sainte-Cécile, les dunes, le Mont Saint-Frieux, tout cela n’avait, pour moi, apparemment rien de bien inédit car j’avais déjà bien crapahuté sur le secteur ave
Un été sur la Côte d'Opale
          Différentes raisons personnelles m’avaient obligé à un changement de destination pour les dernières vacances d’été.   Néanmoins, avec un grand besoin de change
Saint-Omer, entre ville et marais
        Après le parcours écourté du marais Audomarois au bocage Flamand, je me rendis toujours ce même dimanche 20 juillet,  sur Saint-Omer et plus spécifiquement au ni
forum